Err

La Fabrication des encens

La Fabrication des encens
Pour fabriquer des bâtons d'encens, Parfums d'Encens a développé une technique particulière qui lui permet de se passer des supports habituels (le petit bout de bois qui dépasse du bâton, et qui est un support de combustion).

Le combustible est donc uniquement composé de plantes, de résines et d’épices. Agglomérés avec de l’eau et un liant végétal (la gomme arabique), ils sont compressés dans de petits moules en bois et séchés délicatement en dessous de 40° et à l’ombre dans un séchoir. Au bout de 24 à 48 heures, ils sont secs. En les démoulant, ils forment le bâton d’encens et c'est ce bâton qui, en se consumant, et dégage le parfum.

Pour fabriquer un encens, il faut donc :
des plantes séchées (fleurs, sommités fleuries, racines…)
des épices
des résines végétales (nous utilisons actuellement de la gomme arabique)
éventuellement du bois (cade, cèdre, cyprès...)

encens en pâte avant moulage
La première étape consiste à broyer toutes les matières premières pour en obtenir des poudres le plus fines possibles.
Une fois toutes les matières premières réduites en poudre, elles sont mélangées à sec selon les formules propres à chaque encens. L’eau est ensuite ajoutée pour obtenir une pâte assez épaisse pour être travaillée à la main.

Pour réaliser un bâton d’encens, il faut ensuite prendre un peu de pâte, et la compresser entre ses petits doigts... En s'armant de patience ! (bon, nous s’est équipé de moules en bois parce que c’est une activité professionnelle, mais certains d’entre vous se souviennent peut-être des premiers bâtons sortis de l’atelier… qui étaient effectivement façonnés par nos blanches main ! ) Ceci dit, il nous faut toujours autant de patience actuellement…

les moules à encensIl faut ensuite laisser faire ensuite le temps, dans le séchoir à bois ou bien à l'ombre. Pour l’été, nous utilisons des châssis en verre peint pour protéger les encens des UV. Nous restons en dessous de 40° pour conserver les propriétés des plantes.

C'est le bon dosage de résine qui va faire le liant et permettre au bâton de tenir. Les résines odorantes sont souvent utilisées comme liant en peinture, notamment pour les laques et les vernis : dammar, copal, sandaraque, élémi… (les peintres ignorent la plupart du temps les parfums somptueux qu'ils utilisent !)

Contrairement à ce que leur aspect peut laisser croire, les encens ne sont pas "cuits" ! La couleur, qui varie d'une série à l'autre, est due uniquement aux ingrédients, et c'est l'amalgame qui donne les colorations.

Il nous reste ensuite, en les maniant avec précaution, qu’à emballer les bâtons d’encens soigneusement dans leur boite et à ajouter le petit cachet de cire...

Mais les encens sortis du séchoiravant tout cela, il y a la création proprement dite de chaque encens : entre 3 mois et un an de travail pour créer la fragrance, l'équilibrer, trouver les justes proportions, les bonnes matières premières...

Nous réalisons aussi des encens en poudre, à brûler sur des charbons. Le procédé de fabrication est identique : il faut broyer les plantes et les amalgamer soigneusement pour qu’elles se consument ensemble et dégagent un encens au parfum homogène. La différence, c’est que le procédé est fini à la deuxième étape.





Rédigé le  5 avril 2019 18:26 dans Généralités sur l'encens  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site