Err

Fêter Imbolc

Fêter Imbolc
Imbolc est fêté le 01 Février ou à la nouvelle lune de Février, mais certains parlent également du 6ème ou 7ème jour après la pleine lune… Il est très difficile de s’y retrouver dans l’interprétation des calendriers celtiques !
Imbolc est une fête dédiée au renouveau du printemps et à la purification en fin d’hiver : il était important de se purifier des « souillures » accumulées pendant l’hiver afin d’accueillir frais et propre le renouveau de la lumière.
Nous en avons gardé l’image du « grand nettoyage de printemps ».

De toutes les fêtes celtes, c’est sans doute celle que nous connaissons le moins, car sa christianisation tardive en a effacé les interprétations antérieures.
Elle marquait la reprise des travaux des champs, les premières naissances chez les brebis et était donc liée au renouveau du printemps, symbole de vie nouvelle.
Dédiée à la déesse Birgit, liée à la fécondité de la terre, Imbolc est également une fête de lustration, de purification, liée à l’eau et à lune.

A propos de Birgit et des déesses celtes :
Chez les Celtes, la déesse prenait souvent différents visages selon les attributs du contexte auquel elle était reliée. Ainsi, elle apparaît comme une jeune fille belle et pure sous les traits de Birgit, un peu comme la déesse grecque Perséphone, fille de Déméter, que son époux Hadès laisse s’échapper des Enfers au printemps pour parcourir le monde et l’ensemencer au tout début du printemps. Sans elle, aucune graine ne pourrait germer.

Elle apparait ensuite sous les traits de Dana, ou Danae ou encore Ana à Beltane. Elle y est présentée comme la femme mûre, fécondée, qui porte en elle le fruit des récoltes à venir.

Elle est aussi Cerdiwen ou la Morrigane, la plus redoutée des déesses, sous les traits d’une vieille femme, que les Celtes assimilaient à la mort, qui pour eux n’était qu’un passage vers l’autre monde, le Tir na Nog des légendes irlandaises, le pays de l’éternel jeunesse. La Morrigane, sous les traits d’une corneille, volait au-dessus des héros sur les champs des batailles.
De nombreux textes font état des épreuves que les héros doivent surmonter, et notamment celle de la rencontre avec une vieille femme laide et repoussante qu’ils doivent embrasser. Elle se transforme alors en belle jeune fille ou en femme sensuelle et le héros peut goûter les dons de la déesse…

A Imbolc, c’est donc la jeune fille, sous les traits lumineux de Birgit, qui était célébrée. Cette dernière est devenue Sainte Brigitte, patronne des femmes enceintes et des accouchements, et de tout ce qui a trait au renouveau.

Fêter Imbolc avec Parfums d'Encens-1Les symboles de Imbolc :
Le blanc (le retour du lait, source de nourriture : les brebis ont commencé à agneler, et sont donc de nouveau productives),
 La lumière
La croix de Birgit, que l’on peut tresser avec des joncs frais




« Goûter chaque nourriture selon l’ordre
Voilà ce que l’on doit faire à Imbolc
Se laver les mains, les pieds, la tête
C’est ainsi que je le dis »
Cité par Christian J. Guyonvarc’h et F. Le Roux
Ce qui suggère que les gens commençaient par boire du lait et en verser un peu sur la terre …

Quelques suggestions pour célébrer Imbolc :
Jeûnez la veille pour vous nettoyer « de l’intérieur »
Invitez la déesse Birgit à entrer dans votre maison et demandez-lui de purifier et de protéger celle-ci
Terminez les travaux de l’hiver en cours, faites un grand ménage de printemps
Faites du tri dans vos placards, dans vos idées, dans vos projets, pour faire émerger ce qui est essentiel
Prenez un bain ou une douche en ayant conscience de vous purifier (lustration)
Sortez vous balader dans la nature, écoutez le chant des oiseaux, admirez les primevères et les premières violettes, les bourgeons naissants du saule et du noisetier
Allumez des bougies blanches pour égayer la tableFêter Imbolc avec Parfums d'Encens-2
Préparez un repas tout blanc (choux, panais, riz au lait…) et partagez-le avec qui vous plait
Brûlez de l’encens et offrez-en aux nouvelles énergies du printemps
Accueillez en vous le renouveau de la nature !


Rédigé le  23 mai 2019 19:52 dans Encens et civilisation celtique  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site