Le temps que vous le souhaitez, à partir du moment où ils sont conservés au sec et si possible à  l'abri de la lumière. Quand on sait qu'on a retrouvé des encens qui avaient plus de 4 000  ans, on a de la marge !

Plus sérieusement, c'est mieux de les consommer dans l'année.