Pas de panique, ils brûleront tout aussi bien ! La fragilité des bâtons est due à l'absence de bois et de charbon, qui rigidifient le bâton. Travailler avec des matières entièrement naturelles implique parfois d'accepter qu'on ne fait pas tout à fait ce que l'on désire : ce sont elles qui décident, et en fonction des récoltes, d'une année sur l'autre, les plantes varient... et la "solidité" des bâtons avec elle...

Une petite astuce : faire brûler ses encens comme au Japon : faites un lit de cendres fines de 2-3cm d'épaisseur, et déposez dessus vos morceaux d'encens. La combustion est ralentie, le parfum plus subtil...