Lors de la combustion du bâton, les résines qu'il contient se liquéfient en brûlant. En écrasant un bâton sur du sable ou de la terre, des particules vont adhérer à la résine, et il faudra couper le bâton pour le rallumer. Pas d'inconvénient de ce type avec le gros sel.

Assurez-vous que votre bâton d'encens est bien sec. Le mélange de plantes étant très sensible à l'humidité, il est parfois nécessaire de laisser vos encens près d'une source de chaleur (radiateur, poêle, au soleil, tout simplement) et surtout, conservez-les au sec !

d'une façon générale, n'oubliez pas que ces bâtons-là sont plus épais que les autres encens, insistez donc un peu pour les allumer.

Il arrive aussi parfois qu'un brin de résine rende l'allumage difficile. Coupez votre bâton et allumez-le plus loin.

Pas de panique, ils brûleront tout aussi bien ! La fragilité des bâtons est due à l'absence de bois et de charbon, qui rigidifient le bâton. Travailler avec des matières entièrement naturelles implique parfois d'accepter qu'on ne fait pas tout à fait ce que l'on désire : ce sont elles qui décident, et en fonction des récoltes, d'une année sur l'autre, les plantes varient... et la "solidité" des bâtons avec elle...

Une petite astuce : faire brûler ses encens comme au Japon : faites un lit de cendres fines de 2-3cm d'épaisseur, et déposez dessus vos morceaux d'encens. La combustion est ralentie, le parfum plus subtil...

Je vous invite à consulter l'article "La fabrication des encens" pour en savoir plus...

Le temps que vous le souhaitez, à partir du moment où ils sont conservés au sec et si possible à  l'abri de la lumière. Quand on sait qu'on a retrouvé des encens qui avaient plus de 4 000  ans, on a de la marge !

Plus sérieusement, c'est mieux de les consommer dans l'année.

En moyenne, il faut 1 h à 1 h 1/2 pour brûler un bâton. Cependant, étant donné la concentration de parfums de chaque bâton, il est conseillé de le faire brûler en plusieurs fois.

L'idéal est planter délicatement son bâton dans du gros sel et de le laisser se consumer sur quelques centimètres. Pour l'éteindre, il suffit de glisser le bâton, côté enflammé, dans le sel et il s'éteindra tout seul.